[Startup] Avec Lunchr, vous ne patienterez plus au restaurant

Loïc Soubeyrand, cofondateur de Teads, l’entreprise leader de la publicité non-intrusive sur internet, se lance dans un nouveau projet de startup : Lunchr. Cette plateforme en ligne permet de pré-commander son déjeuner pour éviter l’attente au restaurant.

Lancement de Lunchr avec une première levée de 2,5 millions d’euros

A seulement 30 ans, Loïc Soubeyrand, n’en est pas à son premier coup d’essai. En 2011, il a déjà lancé Teads, une entreprise qui veut rivaliser avec Facebook et Youtube en tant que plateforme vidéos publicitaires. Celle-ci revendique en 2016 un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros. 

Aujourd’hui, l’entrepreneur démarre une nouvelle aventure dans la foodtech : avec le site Lunchr, il veut mettre fin à l’attente dans les restaurants en proposant un système de pré-commande. Les utilisateurs pourront même payer en ligne leur repas et optimiser ainsi leur pause déjeuner.

Le business model de Lunchr

Le business model de la startup repose sur un principe d’encaissement direct sur la réservation et reverse 85% à 90% de la note TTC au restaurateur. Pour le restaurateur, l’application lui apporte une nouvelle visibilité et lui permet de gagner du temps en cuisine en lissant ses pics d’activité.

Une équipe de 10 personnes

En seulement 3 mois, le fondateur a réussi à réunir une équipe de 10 personnes basées à Paris et Montpellier pour réaliser ce projet et une levée de fonds de 2,5 millions d’euros. Aujourd’hui, la plateforme fonctionne sur iOS dans certains restaurants montpelliérains. L’objectif pour les prochains mois : se développer dans de nouvelles villes et à l’international et proposer une version Android de son application.

Lunchr en quelques chiffres

  • Société créée en 2017
  • Siège : Montpellier
  • Levée de fonds : 2,5 millions d’euros
  • www.lunc.hr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.