Les secrets du tournage de la campagne OPI Instinct of Color

Récemment, je vous avais fait part de la campagne OPI Instinct of Color, sortie en octobre 2012 et qui avait fait pas mal de buzz (lire l’article ici).
A cette occasion, j’ai eu la chance d’entrer en contact avec l’une des quatre danseuses, Laurine Ristroph, la danseuse classique portant le vernis Pink-ing of you. J’en ai donc profité pour lui poser quelques questions à propos du tournage…

OPI-InstinctOfColor01

  1. Bonjour Laurine. Merci de nous accorder un peu de votre temps. Pouvez-vous nous dire en quelques mots qui vous êtes ?
    « Je suis née à Paris, j’ai appris la danse classique au Conservatoire National Supérieur de Paris puis à l’Ecole de Danse de l’Opéra, j’ai dansé dans plusieurs théâtres et compagnies en France et à l’étranger. »
  2. Rentrons directement dans le vif du sujet ! Comment vous-êtes vous préparée pour le tournage de la campagne OPI ?
    « A la suite du casting, j’ai été sélectionnée par les chorégraphes de « I COULD NEVER BE A DANCER « , qui étaient en charge de toutes les chorégraphies. Nous avons eu deux répétitions avant le tournage, ils nous ont appris et fait travailler le petit solo qu’ils ont crée pour chacune d’entre nous, d’abord séparément, puis ensemble. »
  3. Pouvez-vous nous raconter comment s’est déroulé le tournage avec le cheval ? Quelle a été la plus grande difficulté rencontrée ?
    « Le tournage avec le cheval s’est très bien passé, il était stoïque et restait de marbre quoi qu’il arrive, il me regardait danser pendant chaque prise et à la fin de ma variation on se saluait mutuellement 🙂  »
  4. Lorsqu’on regarde le cheval danser, on a du mal à s’imaginer qu’il puisse réaliser de tels mouvements. Alors est-ce que le cheval peut réellement danser le Moonwalk ? 🙂
    « Je ne peux pas vraiment répondre à cette question car les chevaux ont eu une journée de tournage seuls, sans les danseuses, pour les mouvements de dressage les plus complexes… » (zut…)
  5. Une autre question que beaucoup de monde se pose : est-ce que les sabots du cheval ont vraiment été vernis avec les vernis OPI ou ont-ils été colorés par ordinateur ?
    « Oui les chevaux avaient les sabots colorés sur le tournage !  »
  6. Avez-vous une anecdote à nous raconter à propos du tournage ?
    « Lors d’une prise, Candice Gavalon, la danseuse de claquettes, devait faire l’intégralité de son petit solo avec la caméra uniquement sur elle, le cheval était face à elle, mais complètement hors champs, en simple spectateur. Au bout de quelques secondes de chorégraphie, le cheval, de sa propre initiative, s’est mis à faire des claquettes avec ses sabots pour accompagner Candice, alors que sa dresseuse Katia, qui se tenait simplement près de lui comme toujours, ne lui avait donné aucune indication !  Il piétinait en rythme des quatre jambes, en levant bien haut les genoux avant, et l’énergie qu’il y mettait  provoquait une sorte d’ondulation dans son encolure et un léger dandinement de la tête qui lui donnait vraiment l’allure de quelqu’un qui danse ! Katia souriait à côté de lui ; nous étions tous stupéfaits. Tout le solo de Candice a donc été un duo, face en face, en rythme, elle avec le petit bruit aigu de ses fers de chaussures et lui avec le bruit plus grave de ses sabots. Lorsqu’elle a fini son solo, ils ont éteint la musique et le cheval s’est arrêté aussi !! Ce moment inattendu était juste magique. »
  7. Dernière question : mon blog traite principalement du sujet de l’internet. Etes-vous une danseuse « connectée » ? Avez-vous un blog, un site internet ou une page Facebook ?
    « Oui, grâce à internet, le monde de la danse, qui est assez petit, est aujourd’hui plus ouvert et accessible ! C’est un aperçu formidable sur toute l’actualité de la danse dans le monde et c’est bien agréable grâce aux réseaux sociaux par exemple, d’avoir des nouvelles en photos et en vidéos des amis et collègues qui dansent dans d’autres villes, d’autres pays. »

Un grand merci à Laurine d’avoir accepté de répondre si gentiment à mes questions ! Pour information, Laurine n’en est pas à son premier tournage publicitaire puisqu’elle apparaîtra prochainement dans la publicité de BMW (je vous en reparlerai certainement lors de sa sortie). Si vous souhaitez suivre son parcours, je vous invite à vous abonner à sa page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.